Projet pédagogique

POURQUOI UN PROJET PEDAGOGIQUE ?

S'’occuper d'’un enfant c’'est l’'aider à grandir, à devenir autonome, lui donner les moyens de s’'épanouir, lui apprendre à vivre avec les autres.…
A Enfantaisies, la parentalité est au coeur du centre aéré, et c'est bien chaque parent, accompagné par des animateurs professionnels, qui va participer à ce projet.

Ces apprentissages sont d'’autant plus encouragés quand l'’enfant évolue dans un cadre sécurisant, avec des règles stables.…
- « Holà ! Là ! Un cadre, des règles...…ça suffit, on entend ça toute l’'année, l’école est finie, c'’est les vacances !
- C'’est vrai ! Mais tout dépend de ce que l’'on fait à l'’intérieur du cadre, c'’est peut-être plein de surprises, de fêtes et de musique, plein de découvertes, de jeux fous, et de fous rires.… Pas de doute, ce se’ra les vacances !
»

Le projet pédagogique pose le cadre. Il annonce les objectifs et les moyens qui seront développés. Il décrit les activités qui seront proposées aux enfants, le déroulement de la journée, précise le rôle des adultes.
Le projet pédagogique est un outil de travail indispensable, en effet il appelle à la cohérence de l'’équipe, il nous éclaire sur notre fonctionnement, réajuste nos attitudes afin d'’atteindre les objectifs fixés.
Les animateurs et les parents devront s'’approprier les idées de ce projet et l’'état d'’esprit général, sans quoi sa réussite ne peut être que mineure.
Le projet pédagogique « éclaire sans éblouir » la route de l’'animation. Il n'’est pas une fin en soi, il est juste un guide…

Nous l'’avons nommé "ENFANTAISIES".

* Trois objectifs s’inscrivent non pas les uns après les autres mais les uns avec les autres.

1. Offrir aux enfants de bonnes vacances:

Pour que le mot vacances ait un sens, il nous semble primordial de sortir les enfants du quotidien. Le centre aéré doit être une récré continue, pleine de surprises et de jeux. Nous sommes pour les idées originales, les repas animés, les journées à thème et les chasses au trésor…
A cet effet, nous leur proposerons des activités, des jeux divers et variés, certains à découvrir, des grands jeux à inventer, des chansons multiples, du théâtre, de la danse…

Sans oublier, la possibilité de jouer librement ou de ne rien faire (de ce qui est proposé).
Si un enfant ne veut pas faire les activités proposées on ne l’'y obligera pas. Il pourra ne rien faire, si tel est son désir. Bien sûr, il y aura toujours un adulte prêt à le relancer sur une activité. Non, à l’activisme !!!!
Plusieurs lieux seront aménagés de manière à ce que chacun puisse cheminer à son rythme, avec un coin « jeux tranquilles », plusieurs bibliothèques, un coin déguisement, du matériel de dessin, quelques jeux de société, puzzle, etc...
Les enfants pourront en cours de route changer d'’activité, si celle qu'ils ont choisi ne leur plait pas, ils pourront aussi observer simplement ou rester dans l’'espace « jeux tranquilles ».

2. Vivre ensemble:

La vie en collectivité implique de nombreux paramètres, il faut bien sûr définir des règles ensemble.
Les enfants pourront participer activement à la mise en place de ces règles de vie.
C'’est en comprenant les règles, qu'’elles sont mieux intégrées et donc respectées.
Pour cela, chaque matin un petit temps de parole s'’impose.
Nous écouterons leurs propositions, répondrons à leurs questions sur le fonctionnement du séjour. Nous privilégierons les réunions collectives, qui serviront à se mettre d'’accord sur le déroulement de la journée et de la semaine, sur un problème rencontré, sur les limites à ne pas franchir.
Vivre ensemble c'’est surtout respecter les autres. Nous veillerons à ce que les enfants acceptent les différences de chacun.
Mais, la vie en collectivité ne doit pas être synonyme de troupeau. Chaque enfant est unique, il a ses propres envies, son propre rythme, que nous nous efforcerons de toujours respecter, en restant attentifs au bien-être de chacun.
Leurs choix et leurs souhaits individuels seront pris en compte.
Ce n’'est qu'’avec la mise en avant de l’individu que le groupe pourra s’'épanouir, n’est-ce- pas !

3. Assurer la sécurité physique et affective des enfants:

Il s'’agit là d'’un objectif incontournable. L’'enfant, pour s'’épanouir a besoin d’'évoluer dans un univers sécurisant, autant sur le plan physique qu’'affectif.
Réfléchir sur l’'aménagement des locaux, est un premier point important, sur lequel il faudra se pencher. L'’enfant doit pouvoir circuler d’'un espace à un autre en toute sécurité.
L'’autonomie dans les déplacements implique une organisation de l’'équipe, et un aménagement réfléchi. Qui se trouve où et à quel moment ?
Il est important de prévoir également un adulte qui ne mène aucune activité et dont le rôle est d’'être davantage à l’'écoute, d’'observer les enfants, et éventuellement de déceler les petits problèmes (ennuis, bobos, chagrins…)
Chaque adulte doit être toujours très présent et attentif au bien-être des enfants.

photo photo photo
Le coin des enfants Qui veut jouer avec moi? Il est beau mon centre aéré!
photo photo photo
Sur un arbre...perchée On se déguise ? Qui veut mon masque ?
photo photo photo
Super, les jeux de socièté Génial, ce jeu ! On se repose sous les tipis

Nous contacter


La Terre est bleu, comme une orange - Paul Eluard

ENFANTAISIES
Le monde imaginaire